Locataire – nuisances et litiges : que faire ?

Si vous avez décidé de louer un logement au sein d’un appartement ou d’une maison collée à une autre, vous avez donc des voisins. Une bonne entente avec ceux-ci est nécessaire afin de vivre dans un logement paisible sans conflit.

Quelles peuvent être ces troubles et quelles sont les solutions pour une location sereine ?

Quelques troubles de voisinages condamnables en justice

Le trouble (odeur, bruit, végétation…) ne devient répréhensible qu’à partir du moment où il est considéré comme « anormal», c’est-à-dire « excessif ».

C’est là que réside toute la difficulté, car l’excès n’est pas défini et il se mesure essentiellement en fonction de votre degré de tolérance.

Le bruit

Le bruit émis de jour (tapage diurne – faire du bruit avant 6h du matin) peut être sanctionné lorsqu’il est « excessif », tout comme de nuit (tapage nocturne – faire du bruit après 22h). En cas de dérangement, allez d’abord demander gentiment à vos voisins de faire moins de bruit, parfois il suffit juste de demander on ne se rend toujours pas compte du bruit que l’on fait. Si après avoir demandé, le bruit continue, faites appel à la police pour tapage nocturne ou diurne.

Les plantations

Cela peut paraitre étrange, mais la végétation (arbres, buissons…) est elle aussi la cause de nombreux litiges entre voisins.

A défaut, la loi pose qu’un arbre haut de plus de 2m doit être planté à plus de 2m de distance de la ligne de démarcation entre deux propriétés. En deçà de cette hauteur, la distance de plantation est égale ou supérieure à 0,5m.

Mauvaises odeurs

La courtoisie demeure une règle élémentaire pour vivre en bon voisinage. Demander à vos voisins de jeter leurs poubelles correctement, si certaines odeurs vous dérangent faites leur part de ces désagréments. Il est toujours possible de s’arranger avec ces voisins.

Si malgré des discussions et des plaintes à la police vous n’arrivez pas à faire entendre raison à vos voisins, vous pouvez saisir la justice afin de sanctionner vos voisins indélicats.